Pour commencer

En résumé

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une priorité inscrite dans les politiques publiques aux niveaux national.
Les mesures principales de la loi Egalim (octobre 2018) portent sur l’obligation pour l’ensemble de la restauration collective de mettre en place des actions de lutte contre le gaspillage.
Cette journée de formation peut s’accompagner d’un audit permettant de quantifier le gaspillage alimentaire, d’analyser les pratiques des professionnels et de proposer des pistes d’amélioration.

Objectifs

Découvrir les chiffres clés et maîtriser les enjeux.
Répondre à la réglementation (loi EGALIM).
Quantifier et identifier les éléments à prendre en compte pour établir un diagnostic.
Identifier les points de progrès possibles selon les contextes.
Mettre en place rapidement des actions de réductions du gaspillage alimentaire.

Participants

Gestionnaires, chefs de cuisine, cuisiniers, agents.

Effectif

L'effectif maximum est de 12 personnes.

Intervenants

Cette formation est animée par une diététicienne, spécialisée dans la réglementation et l’hygiène en restauration.
Tous nos consultants formateurs répondent aux normes exigées par notre système qualité. 

En détail...

Le contenu

1. Le gaspillage alimentaire : source, contexte, chiffres 

2. Réglementation en vigueur

3. Diagnostic : présentation de l’audit et analyse des pratiques

4. Identifier les leviers tout au long de la chaîne pour améliorer l’offre alimentaire :
Les achats / cahiers des charges.
La fabrication des repas.
La distribution des repas.
Gestion des effectifs.

5. La gestion des restes :
Réglementation.
Actions correctives.

6. L’environnement des repas

7. Les actions éducatives auprès des convives

8. Formation du personnel

9. Les actions de communication

Se préparer...

Les prérequis

Aucun prérequis n’est exigé pour suivre cette formation.

Méthodes, moyens et suivi

Méthodes pédagogiques et moyens techniques
Les méthodes pédagogiques sont actives et participatives, les apports théoriques sont complétés par des apports méthodologiques et pratiques basés sur des cas concrets rencontrés en établissements.

Moyen d’appréciation de l’action
Lors de la formation, les participants sont soumis à des mises en situation, des exercices pratiques, des échanges sur leurs pratiques professionnelles permettant un contrôle continu de leur progression et du développement de connaissances et de compétences acquises conformément aux objectifs visés.

Suivi de l’action
Lors de l'exécution de la formation, une feuille de présence par demi-journée devra être signée par le stagiaire.

mail_outline Contactez-nous